Section IUne vie

Résultat de plusieurs années de recherches minutieuses, notre biographie exhaustive de Richard Wagner rassemble la plupart des informations connues à ce jour sur la vie du compositeur de la Musique de l’Avenir. Ces informations proviennent notamment des propres écrits du compositeur, ainsi que de correspondances et informations recueillies par les témoignages écrits de ses proches.

Réparties en neuf périodes, chacune de ces sections permet d’accéder à la chronologie complète, année après année, du compositeur.

Retour à l'accueil

1875

20 février 1875
Départ du couple Wagner pour une série de concerts destinés à financer le projet de Bayreuth.
Ils arrivent à Vienne le 21 février 1875.

1er mars 1875
Premier concert viennois dirigé par Richard Wagner.
Le concert commence à sept heures du soir. Le compositeur est accueilli de façon triomphale par le public viennois. “Les saluts adressés à Richard n’en finissent pas ; il reçoit des tas de couronnes de laurier avec de belles inscriptions : “au sauveur de l’art allemand”, “au maître de l’humour”, “au créateur des Maîtres Chanteurs, “à celui qui connaît et renouvelle la vieille légende”, “au réformateur”, “au maître sublime”, “au poète de la scène”.” (Journal de Cosima)

3 mars 1875
Au cours d’une fête organisée dans l’atelier du peintre Hans Makart, Richard Wagner retrouve son ami et architecte Gottfried Semper. Les deux hommes ne s’étaient pas vus depuis le projet de construction de Palais des Festivals à Munich qui n’avait pas pu voir le jour. Les retrouvailles sont émouvantes et les deux hommes sont à nouveau réconciliés.

6 mars 1875
De Vienne, le couple Wagner part pour Budapest.

9 mars 1875
A Budapest, le couple Wagner assiste à une représentation du Vaisseau fantômechanté en hongrois et en italien. Grosse déception. Jamais Le Vaisseau fantôme n’a subi de telles coupures et, en outre, Richter – qui assure la direction d’orchestre – a ajouté des coups de cymbales, etc. Ce wagnérien “par excellence” nous étonne !  (Journal de Cosima)

10 mars 1875
Toujours à Budapest, Richard Wagner et Franz Liszt donnent un concert commun ; au programme figurent des œuvres de chacun des deux compositeurs ainsi que le Concerto pour piano en mi bémol majeur de Ludwig van Beethoven ; l’interprétation de Liszt au piano dans le Concerto “pétrifie Cosima et Richard (Journal de Cosima)

14 mars 1875
De retour à Vienne depuis l’avant-veille, Richard Wagner dirige le deuxième concert viennois. “L’enthousiasme est aussi grand, sinon plus, qu’à la première fois.” (Journal de Cosima)
Dès le lendemain, le couple prend le retour pour retourner à Bayreuth.

9 avril 1875
Richard Wagner voyage à Leipzig où il assiste le lendemain, en compagnie de Cosima, à une représentation de l’opéra Genoveva de Robert Schumann. D’après Cosima : “nous sommes effrayés par la vulgarité et la grossièreté de cette œuvre(Journal de Cosima). Quant au public, “il n’est attiré que par la vulgarité qu’il est satisfait de retrouver dans un ouvrage “classique” !” (Journal de Cosima)

16 avril 1875
Le couple Wagner se rend à Berlin.
Sur place, le compositeur dirigera deux concerts – les 24 et 25 avril.
Les deux concerts berlinois rencontrent un succès d’estime.

4 mai 1875
Le couple Wagner repart pour Vienne en vue d’un troisième concert viennois.
Le voyage de retour a lieu dès le lendemain.

1er juillet 1875
Début des répétitions préliminaires à Bayreuth.

17 juillet 1875
Hans Richter, entre temps promu Chef d’orchestre à l’Opéra de la Cour de Vienne, arrive pour les répétitions de Bayreuth.

1er août 1875
Début des premières répétitions d’orchestre et d’ensemble en vue du Festival de 1876, sous la direction de Hans Richter.
Les travaux de construction du Festspielhaus sont enfin achevés.

Durant les répétitions des premiers jours du mois d’août 1875,
Le chef d’orchestre Hermann Levi, âgé alors de trente-cinq ans, qui a été, chaque soir durant les répétitions l’hôte de Richard Wagner écrit à son père le grand rabbin Dr Levi à Giessen : “Du 9 au 13 (août), étant à Bayreuth, j’ai écouté les répétitions de Siegfried et du Crépuscule des Dieux (…) Je suis assez vieux pour ne plus prendre des vessies pour des lanternes – or je te dis que ce qui va s’accomplir l’an prochain à Bayreuth produira un chambardement radical dans notre vie artistique.”

Octobre 1875
Richard Wagner adresse une nouvelle requête à l’Empereur Guillaume en vue d’obtenir un prêt de 30.000 thalers toujours dans la perspective du Festival de 1876. L’Empereur ainsi que le Chancelier Bismarck sont d’accord pour appuyer cette requête mais exigent que celle-ci fasse l’objet d’une proposition ratifiée par le Reichstag. A l’annonce de cette formule, le compositeur retire sa demande.

30 octobre 1875
Le couple Wagner se rend en famille à Munich. Il est reçu par le conseiller aulique von Düfflip.
Le soir même, le compositeur et son épouse se mettent en route pour Vienne.

Novembre 1875
A Vienne, Richard Wagner et Cosima assistent successivement à une exécution en concert du Requiem de Verdi dirigé par Hans Richter (2 novembre 1875), ainsi qu’à une représentation de Carmen de Bizet à l’Opéra de la Cour.
Répétitions en vue de la première de Tannhäuser à l’Opéra de la Cour.

MVRW-Tannhaueser-creation-Dresde-1845

22 novembre 1875
Première viennoise de Tannhäuser, nouvellement remanié, et principalement basé sur la re-traduction en allemand de la version parisienne de 1864 (cf les trois versions de Tannhäuser).
Le public salue l’œuvre avec triomphe (la représentation est “meilleure que ce que nous attendions” note Cosima dans son Journal).
Parmi les spectateurs de cette représentation, un tout jeune compositeur, Hugo Wolf, qui, quelques jours plus tard, est reçu par Richard Wagner et lui présente à cette occasion certaines de ses compositions.

Décembre 1875
Répétitions en vue des représentations de Lohengrin dirigées par le compositeur.
A cette occasion, Richard Wagner fait la connaissance du baryton et futur imprésario Angelo Neumann ainsi que du futur chef d’orchestre Felix Mottl. Dorénavant, ceux-ci feront partie du cercle des proches du compositeur.

15 décembre 1875
Première représentation de Lohengrin à l’Opéra de la Cour de Vienne nouvellement mise en étude par Richard Wagner. Hans Richter assure la direction d’orchestre.

25 décembre 1875
Jour de Noël
En cadeau, Richard Wagner adresse un jeu hors tirage du commerce d’un exemplaire de Ma Vie (Mein Leben) au roi Louis II de Bavière avec cette dédicace : “pour (sa) possession exclusive et en prendre connaissance avec bienveillance.”

Retourner à Une Vie VII. Les années Bayreuth (1871-1876)