Section IUne vie

Résultat de plusieurs années de recherches minutieuses, notre biographie exhaustive de Richard Wagner rassemble la plupart des informations connues à ce jour sur la vie du compositeur de la Musique de l’Avenir. Ces informations proviennent notamment des propres écrits du compositeur, ainsi que de correspondances et informations recueillies par les témoignages écrits de ses proches.

Réparties en neuf périodes, chacune de ces sections permet d’accéder à la chronologie complète, année après année, du compositeur.

Retour à l'accueil

VI. MUNICH ET TRIBSCHEN (1864-1870)

Miniature-6-Munich-et-Tribschen

Wagner se bat, encore et toujours, contre les problèmes financiers. En 1864, acculé par les dettes, totalement désespéré, le compositeur songe pour la première fois au suicide.

Fuyant Vienne et cherchant, comme toujours, refuge auprès de ses amis, il est accueilli par Eliza Wille. Mathilde Wesendonck quant à elle lui fait parvenir des meubles ainsi qu’un piano.

MVRW Picto Section 1

MVRW Louis II de Baviere

Wagner espère un miracle et celui-ci arrive : le jeune monarque Louis II de Bavière appelle le compositeur. Il lui fait part de son admiration et le comble de bienfaits matériels. “Mais, grâce à mon auguste ami, le fardeau de la vie me fut définitivement épargné.” déclare alors l’artiste. Wagner s’installe donc à Munich dans la villa Pellet sur le lac de Starnberg.

A partir de cette date, voire plusieurs fois par jour, le roi en personne se déplace à la villa Pellet afin de rendre visite à son ami, ou bien reçoit ce dernier dans sa résidence d’été du château de Berg, situé à proximité.

Peu après, Cosima ainsi que ses filles Daniela et Blandine se rendent auprès du compositeur. Il semblerait que ce soit à partir de ce séjour que Cosima et Wagner se rapprochent définitivement.

Fin 1864, enthousiaste, le roi Louis II de Bavière décide officiellement de faire construire à Munich un Festtheater (Théâtre des Fêtes), grand édifice moderne en pierre, sur la rive droite de l’Isar, en vue de la création de La Tétralogie. Plusieurs architectes sont pressentis, mais le roi pense confier les plans du futur bâtiment à Gottfried Semper (par ailleurs ami de Wagner).

WEB-Projet-Festspielhaus-Munich

MVRW Picto Section 1

Le 4 décembre 1864, la première du Vaisseau fantôme est donnée à Munich sous la direction personnelle de Wagner. Mais Wagner, sûr de son influence sur le jeune monarque, déborde du champ musical et veut se mêler de tout. Depuis des conseils « personnels », en familiarités en public, puis… de politique ! C’en est trop pour l’entourage du monarque ! Dès février 1865, le compositeur connaît sa première disgrâce auprès de la Cour de Bavière.

Ailleurs, un bonheur l’attend : la naissance d’Isolde von Bülow. Bien qu’officiellement reconnue par Hans von Bülow, Isolde est la première fille de Richard et Cosima. Cette naissance s’accompagne peu après, le 10 juin 1865, de la première de Tristan et Isolde, avec, pour interprètes, les époux Carolsfeld.

Mais quelques mois plus tard, en décembre 1865, Wagner est contraint de quitter Munich par arrêté du Roi. C’est la disgrâce. Un nouvel exil contraint et obligé pour le compositeur ! Alors qu’il voyage à Marseille, Wagner apprend en janvier 1866  la nouvelle du décès de son épouse Minna à Dresde, d’un infarctus du myocarde.

C’est à ce moment que commencent les années Tribschen,  du nom du lieu où se situe la villa sur le lac des Quatre-Cantons, non loin de Lucerne. Le 22 mai 1866, le  roi Louis II de Bavière lui fait incognito une visite surprise à Tribschen pour l’anniversaire de celui-ci ; il est déguisé en Walther von Stoltzing !

MVRW Picto Section 1

Lorsqu’en février 1867 naît Eva (Wagner est en pleine composition des Maîtres Chanteurs de Nuremberg), deuxième enfant de Richard Wagner et Cosima von Bülow, Hans von Bülow en assure à nouveau officiellement la paternité. Cela n’entame pas les relations entre le compositeur et le chef d’orchestre : Hans von Bülow en effet dirige la Première des Maîtres Chanteurs de Nuremberg au Hoftheater de Munich qui reçoivent d’ailleurs un accueil extrêmement chaleureux de la part du public. Et déjà, Wagner se remet à la composition de La Tétralogie et achève celle du deuxième acte de Siegfried, qu’il avait abandonné provisoirement pour mieux se consacrer à la composition de Tristan.

MVRW Maitres Chanteurs

C’est à cette époque, en mai 1869, que le compositeur fait la connaissance de Friedrich Nietzsche qui se rend pour la première fois à Tribschen. Cosima est sur le point de donner naissance à Siegfried, le premier fils du couple illégitime et leur troisième enfant. Dix jours après la naissance de son fils, Wagner achève la partition de Siegfried.

Durant l’été 1869, Wagner et Cosima font la connaissance de celle qui deviendra la marraine de Siegfried : Judith Gautier, âgée de vingt-trois ans, fille de Théophile Gautier et Ernesta Grisi (sœur de la célèbre danseuse Carlotta Grisi). La vie de famille va bien, le couple a enfin pu régulariser sa situation : le 25 août 1870, à 8h du matin,  se déroule la cérémonie de mariage de Wagner avec Cosima, au temple protestant de Lucerne.

Mais à Munich, Louis II exige la création de L’Or du Rhin. Il faut trouver le théâtre qui accueillera la création de La Tétralogie intégrale. Ce sera peut-être Bayreuth ?

MVRW Picto Section 1

 

NC/SB

 

Vous souhaitez apporter des informations complémentaires et ainsi enrichir cet article, contactez-nous !

 

Retourner à Section I – Une vie