Section IIIUne Oeuvre

L’œuvre musicale de Richard Wagner est composée d'opéras ou “drames musicaux” allant des “Fées” (Die Feen) à “Parsifal”. Une présentation détaillée de chacune de ces œuvres majeures est ici associée à un ensemble d'articles thématiques, replaçant celles-ci non seulement dans le contexte de sa vie personnelle mais également dans son contexte social, économique et culturel. Cette section regroupe également l'ensemble des œuvres musicales (hors opéra) et son œuvre littéraire.

Retour à l'accueil

MVRW Achille, WWV81ACHILLE

(Achilleus, WWV 81)

Fragment d’un drame ou d’un opéra en trois actes intitulé ACHILLE

Esquisse en prose écrite en mai 1849

 

Achille à Agamemnon :

« Si tu recherches le plaisir dans la royauté,
que la sagesse d’abord t’enseigne à aimer. »

Achille repousse l’immortalité que lui offre sa mère Thétis, car l’immortel ignore la jouissance. Pour les délices que doit octroyer sa soif de vengeance, il renonce, plein de mépris, aux joies de l’immortalité. Sa mère reconnaît qu’Achille est plus grand que les Élémentaires (les Dieux).

L’homme erst l’accomplissement absolu de Dieu. Les Dieux éternels sont les Éléments qui ont d’abord engendré les hommes. La création s’achève donc dans l’homme. Achille est plus parfait, plus grand, que l’élémentaire Thétis.

Achille, interrogé par les chefs de l’armée après la mort d’Hector : veut-il maintenant les accompagner pour détruire Troie ? – « J’ai dévoré le coeur de l’aigle ; je vous abandonne sa charogne. » – « Et toi, que feras-tu ? » – « Je vais digérer. »

 

Texte de Richard Wagner
Traduction de Philippe GODEFROY in Les Opéras imaginaires de Richard Wagner (Librarie Séduire – Archimbaud)

Retourner à LES OPÉRAS IMAGINAIRES DE RICHARD WAGNER