Section VIls ont créé Wagner et le mythe wagnérien

Cette section présente une série de portraits biographiques de ceux qui ont contribué, d’une manière ou d’une autre, à l’édification de l’œuvre wagnérienne. Des amitiés ou des inimitiés parfois surprenantes ou inattendues, des histoires d’amour passionnées avec les femmes de sa vie, parfois muses et inspiratrices de son œuvre, mais également des portraits d’artistes (chanteurs, metteurs en scène, chefs d’orchestre…) qui, de nos jours, se sont “appropriés” l’œuvre du compositeur et la font vivre différemment sur scène.

Retour à l'accueil

Robert SIPPSIPP-Robert

(né le 5 juillet 1806 – décédé le 22 décembre 1899)
Musicien

Né à Leipzig, le musicien Robert Sipp a toujours été très actif dans la vie culturelle de sa ville. Dès 1825, Robert Sipp est engagé au sein du Gewandhaus de Leipzig où il occupe un poste de violoniste. Il restera membre de la prestigieuse formation jusqu’en 1870.

Probablement sur l’avis de Gottlieb Müller qui considérait que la pratique du violon était essentielle à la formation d’un futur compositeur, Richard Wagner prend des cours de violon auprès de Sipp durant quelques mois, durant l’été 1830. Quelques années plus tard, le violoniste confiera que son jeune élève «apprenait très rapidement mais était d’un tempérament fort paresseux et ne voulait pas travailler.» Le jeune Wagner aurait même été «le pire élève» qu’il ait jamais eu.

Robert Sipp de son côté fondit une formation orchestrale –  l’orchestre Euterpe – avec Wilhelm Eduard Hermsdorf en 1828.

Wagner ne l’oublia jamais et l’invita même en hôte d’honneur à la première édition du Festival de Bayreuth en 1876.

Retourner à Partie C – L’époque de Richard Wagner