Section VIls ont créé Wagner et le mythe wagnérien

Cette section présente une série de portraits biographiques de ceux qui ont contribué, d’une manière ou d’une autre, à l’édification de l’œuvre wagnérienne. Des amitiés ou des inimitiés parfois surprenantes ou inattendues, des histoires d’amour passionnées avec les femmes de sa vie, parfois muses et inspiratrices de son œuvre, mais également des portraits d’artistes (chanteurs, metteurs en scène, chefs d’orchestre…) qui, de nos jours, se sont “appropriés” l’œuvre du compositeur et la font vivre différemment sur scène.

Retour à l'accueil

MVRW WAGNER PASQUIER EvaEva WAGNER-PASQUIER 

(née le 14 avril 1945)
Fille de Wolfgang Wagner et  de Ellen Drexel
Directrice de festivals et de théâtres d’opéra et notamment du Festival de Bayreuth (2008-2015)

Née à Oberwarmensteinach le 14 avril 1945, Eva est la fille de Wolfgang Wagner et de sa première épouse Ellen Drexel.

A la mort de son oncle Wieland Wagner,  elle devient l’assistante de son père au Festival de Bayreuth de 1967 à 1975.
Digne fille de son père, elle connaît la scène et ses exigences, en particulier celles si particulières du prestigieux Festival dont elle est partiellement aux commandes. C’est ainsi qu’elle se charge de la lourde tâche de sélectionner les artistes du « Ring du centenaire » (celui de 1976, naturellement) : hormis la Brünnhilde de Gwyneth Jones, déjà connue pour avoir incarné le même rôle dans le précédent, celui de Sir Georg Solti, c’est toute une nouvelle génération de chanteurs  capables d’interpréter le si redoutable répertoire wagnérien, qu’elle déniche, recrute et fait participer à cette extraordinaire aventure conduite par le duo Boulez-Chéreau. Certains d’entre eux (Manfred Jung, Donald Mc Intyre, Peter Hofmann ou bien Jeanine Altmeyer) sont de véritables révélations et inscriront dans la légende non seulement du Festival, mais également de l’ensemble de la scène wagnérienne.

Hors les murs de Bayreuth, Eva Wagner assiste également August Everding au Royal Opera House de Covent Garden, à Londres, à Londres (Salome en 1979, une scène qui très vite réclame sa présence en tant de directrice artistique. A la Staatsoper de Vienne, elle sera, cette fois, aux côtés d’Otto Schenck.

Eva Wagner, qu’aucune responsabilité ou métier décidément n’effraie, rejoint la société de production Unitel Films à Munich en 1984, où elle dirige un nombre conséquent de captations de spectacles (opéras et concerts). Appelée par la suite à l’Opéra National de Paris (Bastille), elle y exerce la fonction de Directrice de la programmation, de 1987 à 1993.

Le nombre de scènes lyriques et de théâtres où elle fait part de son talent est impressionnant : la scène du Houston Grand Opera au Texas,  celle du Théâtre du Châtelet où elle travaille aux côtés de Stéphane Lissner, le Teatro Real de Madrid, le Festival d’Aix-en-Provence et actuellement le Metropolitan Opera de New York où elle occupe la fonction de Consultant Artistique sont autant de lieux où l’arrière petite-fille de Richard Wagner démontre sa connaissance indéniable tant du répertoire que des voix pour interpréter celui-ci, tout comme de ses qualités aux postes de commande des théâtres les plus prestigieux.

Nommée en 2008 conjointement avec sa demi-sœur Katharina comme co-directrice du Festival de Bayreuth, Eva Wagner prend ainsi le prend ainsi le relais de son père Wolfgang Wagner et inscrit son propre nom dans la légende du Festival. Leurs contrats expirant en septembre 2015, Eva Wagner  a demandé à la Fondation en charge de la gestion du Festival de ne pas prolonger le sien ; selon le quotidien régional Nordbayerischer Kurier. « J’ai demandé à garder une fonction de conseillère à partir de septembre 2015 « , a-t-elle précisé au journal.

Chacun reconnait à Eva Wagner une carrière discrète, élégante, et qui n’a pas été assoiffée par la rage du pouvoir, étant donné qu’aux différentes fonctions qu’elle occupa, elle fut essentiellement une conseillère compétente et particulièrement remarquable de diplomatie.

En reconnaissance de son travail, Eva Wagner été nommée Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Elle est aujourd’hui Présidente honoraire de la Société Richard Wagner de Paris, membre de l’Académie de musique de Bologne ainsi que membre fondateur de la Fondation Louis Vuitton (plus tard Orcofi). Au cours de l’année 2010, elle fut également honorée des insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur.

A la ville, Eva Wagner est mariée au producteur de films français Yves Pasquier.

CPL

 

Retourner à Les Wagner, histoire d’une famille