L’ANNEAU DU NIBELUNG (LA TETRALOGIE), WWV86

L’œuvre musicale de Richard Wagner est composée d’opéras ou “drames musicaux” allant des “Fées” (Die Feen) à “Parsifal”. Une présentation détaillée de chacune de ces œuvres majeures est ici associée à un ensemble d’articles thématiques, replaçant celles-ci non seulement dans le contexte de sa vie personnelle mais également dans son contexte social, économique et culturel. Cette section regroupe également l’ensemble des œuvres musicales (hors opéra) et son œuvre littéraire.

L'ANNEAU DU NIBELUNG (LA TETRALOGIE), WWV86

Der Ring des Nibelungen, WWV86

Festival scénique en quatre soirées, un prologue et trois journées
Livret et musique de Richard Wagner

La création de l’intégralité du cycle eut lieu les 13, 14, 16 et 17 août 1876 dans l’ordre des quatre journées au Palais des festivals (Festspielhaus) de Bayreuth, sous la direction de Hans Richter.
Bravant la volonté de son ami compositeur qui ne souhaitait pour toute scène apte à accueillir ces représentation jors-normes que le Palais des Festivals de Bayreuth, le roi louis II de Bavière, trop impatient devant le chantier interminable de l’édifice, ordonna la représentations des deux premières soirées du cycle sur la scène du Théâtre National de la Cour de Munich (Hof-und-Nationaltheater, München) :
– le 22 septembre 1869, fut ainsi créé L’Or du Rhin,
– le 26 juin 1870, fut donnée la Première de La Walkyrie.
Les deux ouvrages étaient placés pour l’occasion sous la direction de Franz Wüllner.

Distribution :

Les Filles du Rhin
Woglinde, soprano
Wellgunde, mezzo-soprano
Floßhilde, alto

Les Dieux
Wotan, baryton-basse
Donner, baryton-basse
Freia, soprano lyrique
Fricka , mezzo-soprano dramatique
Froh, ténor lyrique
Erda, contralto
Loge, ténor lyrique

Les Nibelungen
Alberich, baryton-basse
Mime, ténor de caractère

Les Géants
Fasolt, basse chantante ou baryton
Fafner (apparait sous forme d’un dragon dans Siegfried), basse profonde

Les Walkyries
Brünnhilde, soprano
Gerhilde, soprano
Grimgerde, mezzo-soprano
Helmwige, soprano
Ortlinde, soprano
Roßweiße, mezzo-soprano
Schwertleite, mezzo-soprano
Siegrune, contralto
Waltraute, mezzo-soprano

Les Wälsungen, héros et demi-dieux
Siegfried, ténor héroïque
Siegmund, ténor
Sieglinde, soprano lyrique

Les Gibichungen
Gunther, baryton
Gutrune, soprano lyrique
Hagen, basse

L’Oiseau de la forêt, soprano

Animaux sur scène (chevaux, corbeaux, chiens, loups, dragon, béliers…)

Vassaux et dames de la cour des Gibichungen (choeurs)

 

 

L’Anneau du Nibelung (appelé communément en français La Tétralogie) est un cycle de quatre opéras, successivement L’Or du Rhin (Das Rheingold, WWV86a), La Walkyrie (Die Walküre, WWV86b), Siegfried (WWV86c) et Le Crépuscule des Dieux(Götterdämmerung, WWV86d) de Richard Wagner. Composée sur une période qui couvre près de trente ans de la vie du compositeur – soit de 1848 à 1876 – cette oeuvre magistrale et monumentale fut destinée à être représentée sur la scène du Palais des Festivals de Bayreuth, théâtre construit selon le souhait du compositeur dans des conditions optimales d’exécution et de représentation.

Interrompue maintes fois tant au cours de la rédaction de son livret que de la composition de la musique, remaniée autant de fois, l’œuvre titanesque de Wagner (près de seize heures de musique au total) porte à son apogée le concept de Gesamtkunstwerk (Œuvre d’Art Totale) que Wagner a présenté et défendu tout au long de sa carrière de compositeur et dramaturge, notamment dans ses essais (Opéra et drame et L’œuvre d’art de l’Avenir). (lire la suite…)

…. pour aller plus loin (onglet suivant)

 

Vous souhaitez apporter des informations complémentaires et ainsi enrichir cet article, contactez-nous !