NICOLAS CRAPANNE

Né à Lyon en 1973, Nicolas Crapanne reçoit une double formation en musique ainsi qu’en Marketing des Produits et Services Culturels (Groupe EDHEC, Lille). Après avoir occupé la fonction de chef de produit auprès d’un voyagiste culturel et musical, puis développé un concept d’événements musicaux destinés à promouvoir de jeunes talents lyriques auprès de fondations ou d’entreprises au cours de concerts privés, Nicolas Crapanne se tourne vers l’écriture et la réalisation de nombreux documentaires culturels pour la télévision française et allemande.  En 2013 , il se lance dans l’aventure d’une série totalement inédite à la télévision avec Histoires d’Opéras (ARTE) dont il est à la fois l’auteur et le réalisateur, un pari relevé avec succès à en lire les critiques des presses française et allemande très élogieuses à l’égard des quatre premiers épisodes de cette série.
Wagnérien passionné depuis l’enfance, Nicolas Crapanne, membre du Cercle Richard Wagner de Lyon, est l’auteur de plusieurs essais diffusés sur internet relatifs à l’opéra romantique allemand.
Président de l’association « Le Musée Virtuel Richard Wagner », Nicolas Crapanne agit également en tant que rédacteur en chef et modérateur du site collectif consacré au compositeur allemand.

 

 

Créée en 1995, l’association « Le Musée Virtuel Richard Wagner », ou également « Les amis du Musée Virtuel Richard Wagner » rassemble ceux qui par leur don nous apportent leur soutien nécessaire indéfectible sans lequel notre projet ne saurait avoir vu le jouer et constamment continuer à se développer. Projet à vocation purement bénévole, Le Musée Virtuel Richard Wagner a pour support légal une association à but non lucratif loi 1901, basée à Paris 5ème. L’association est présidée par Nicolas Crapanne. Pour nous rejoindre, cliquez ici.

 

 

 

Notre équipe est constituée d’auteurs et de chercheurs bénévoles, musicologues ainsi que de mélomanes passionnés et confirmés, actifs pour la plupart au sein d’associations wagnériennes francophones. Si vous souhaitez nous rejoindre, apporter vos compétences, vos connaissances et enrichir ainsi la base d’informations de notre travail collectif, contactez-nous.

    • Nicolas CRAPANNE, rédacteur en chef

assisté de Cyril PLANTE, co-responsable éditorial

NOS AUTEURS :

– Marc ADENOT
Pharmacien et scientifique, Marc Adenot, est membre du Cercle Richard Wagner-Lyon depuis 2002, dont il devient par ailleurs le Vice-Président en 2014. Il contribue régulièrement aux travaux de recherches et de publication du séminaire annuel du Cercle lyonnais, s’attachant tout particulièrement à l’exploration des sources littéraires à l’origine des légendes wagnériennes. Marc Adenot est, entre autres, l’auteur du numéro de la revue du Cercle belge francophone, intitulé « Le Vaisseau fantôme, de la légende à l’opéra » (n°55).

– Pascal BOUTELDJA
Pascal Bouteldja est médecin praticien à Lyon. Passionné dès son adolescence par Wagner et son œuvre, il en est devenu un spécialiste éclairé et actif. Il est l’auteur d’une « Bibliographie wagnérienne française » (L’Harmattan, 2008) et d’ »Un Patient nommé Wagner » (Symétrie, 2014). Pascal Bouteldja est Président depuis 2015 du Cercle Richard Wagner – Lyon.

– Jacques BARIOZ
Jacques BARIOZ est entre autres l’auteur d’un opus nommé Wagner â Lyon (paru en 2002), mais également d’une « Bibliographie wagnérienne française » (L’Harmattan, 2008), co-écrite avec Pascal Bouteldja. Ardent familier du Festival de Bayreuth auquel il assiste plus d’années successives, l’auteur se révèle également être un collectionneur invétéré de publications ou d’articles relatifs au compositeur. Collaborateur régulier à la revue Wagneriana Acta aux sein de laquelle il rédige et publie de nombreux articles, Jacques Barioz est membre depuis l’origine (1982) du Cercle Richard Wagner- Lyon.

– Pierre-Louis CORDIER
Après des études d’ingénieur à l’Ecole des Arts et Métiers, c’est au sein de l’entreprise Citroën que Pierre-Louis Cordier effectuera toute sa carrière dans les bureaux d’études, jusqu’à sa retraite en 1987, promu Chevalier de l’Ordre National du Mérite. Parallèlement à sa carrière, cet amoureux-né de la musique de Richard Wagner avait adhéré au Cercle National Richard Wagner de Paris, avant d’en intégrer le Comité Directeur en 1972, d’en devenir vice-président en 1974, puis le Président, de 1989 à 2004, date à laquelle il avait souhaité se retirer, étant âgé de 82 ans. Durant toutes ces années passées à la tête du CNRW de Paris, il animé celui-ci de plus d’une trentaine de conférences au cours desquelles il savait faire partager, avec enthousiasme et simplicité, sa grande culture wagnérienne, aussi bien qu’il fut l’invité des différents Cercles. Pierre-Louis Cordier se retire à Nice où il décède le 16 août 2016.

– Françoise DERRE
Après l’ENS de Sèvres, Françoise DERRé-FAGES, poursuit des études germanistiques à La Sorbonne et est reçue à l’agrégation d’Allemand. Elle vit à Vienne, puis à Stuttgart où elle découvre Richard Wagner au travers des mises en scènes que Wieland Wagner destine à Bayreuth. De retour en France et doctorat en poche (sa thèse est consacrée à Arthur SCHNITZLER, écrivain autrichien), Françoise DERRé-FAGES, enseigne à l’université de Saint-Etienne puis de Grenoble. En 2002, elle devient membre du cercle Richard Wagner de Lyon et collabore régulièrement à la revue Wagneriana Acta au sein de laquelle elle rédige et publie de nombreux articles

– Marie-Bernadette FANTIN-EPSTEIN
Docteur ès Lettres avec une thèse publiée sous le titre de : Wagner et la Belle Epoque, le regard de Willy (Toulouse, E.U.S., 1999), sur la perception du wagnérisme en France, Marie-Bernadette Fantin-Epstein s’est illustrée par une remarquable carrière d’Enseignant-Chercheur à l’Université de Toulouse II où elle a donné chaque année un enseignement spécialisé (Licence ou séminaire) autour de Richard Wagner et son œuvre, publié des articles dans le cadre universitaire, et dirigé de nombreux Masters et thèses, le tout essentiellement autour de Richard Wagner.

-Alexandre MONTHEILLET
Architecte scénographe, membre permanent du Cercle Richard Wagner de Lyon depuis 1992 malgré son éloignement géographique, il s’intéresse plus particulièrement à la dimension transdisciplinaire de la création wagnérienne. A la fin des années 2000, il est l’auteur de plusieurs exposés dans le cadre du séminaire annuel, sur des sujets mettant en relation Wagner avec la philosophie, l’histoire des idées et des spiritualités.

– Michel OLIVIE
Le cheminement public de Michel Olivié au sein du monde wagnérien s’est construit dans la fréquentation du Cercle Richard Wagner de Toulouse-Occitanie auquel ce mélomane passionné a il y a une vingtaine d’années quasiment depuis sa création, dont il occupe aujourd’hui la fonction de Secrétaire Général. Nourri par des échanges constants avec MM. Edouard Sans, Jean-Pierre Raybois, ou bien encore Bernadette Fantin-Epstein, ce prolifique auteur ne pouvait qu’en venir à proposer se proposer de multiples conférenciers (Tétralogie et wagnérisme, Arthur Rackam, Les maîtres chanteurs, une dimension politique, Wilhelm Furtwängler…). En enrichissant sans relâche son oeuvre par un remarquable travail à la fois biographique et littéraire relatif aux artistes wagnériens actuels ou du passé, le but de cet auteur hors-normes est d’en recueillir, à terme, une philosophie du wagnérisme.

– Chantal PERRIER
Pharmacienne de formation, enseignante, aujourd’hui en retraite, Chantal Perrier a fondé le Cercle Richard Wagner-Lyon en 1982 et l’a présidé pendant trente-trois ans. Elle a participé activement à la constitution de l’Association Internationale des Cercles Richard Wagner. Avec son mari, Henri Perrier, elle a été l’initiatrice du Concours de Chant des Voix Wagnériennes en 1994.

– Henri PERRIER
Médecin, docteur es sciences, enseignant aujourd’hui en retraite, Henri Perrier est passé progressivement depuis quarante ans de l’état de wagnérien passionné à celui de « wagnérologue » expert notamment dans les domaines de la biogéographie, de l’étude approfondie des livrets et aussi de l’humour. Sans rechercher la renommée éditoriale, il a fait paraître de nombreux opuscules spécialisés et donne régulièrement des conférences.

– Cyril PLANTE
Docteur ès Littérature comparée avec une thèse ayant pour titre : L’échec de la passion tristanienne dans Terrains à vendre au bord de la mer d’Henry Ceard et The trepasser de David Herbert Lawrence (Toulouse II, 2008), cet auteur de nombreux articles parus dans les « Cahiers wagnériens » s’illustre tout autant par sa plume de spécialiste de la musique de Wagner dont il est un fin analyste que par ses talents de pianiste et de compositeur (avec plus de 200 oeuvres à son actif, de la musique pour piano aux compositions symphoniques, régulièrement données aux Etats-Unis notamment). Vice-présidént d’honneur du Cercle Richard Wagner-Toulouse midi Pyrénées, il rejoint Nicolas Crapanne aux tous débuts de l’aventure du Musée Virtuel Richard Wagner dont il est actuellement le co-responsable éditorial.

– Jean-Pierre RAYBOIS
Président fondateur du Cercle Richard Wagner de Toulouse, Jean-Pierre Raybois s’est en outre illustré au titre de rédacteur en chef des vingt-quatre numéros de la revue trimestrielle « Les cahiers wagnériens ». Il est également l’auteur de nombreux articles particulièrement pointus comme Les écrits et les oeuvres de Wagner comme inspiration de l’esthétique fin de siècle en France et en Belgique dans les domaines du théâtre, de la littérature et de la poésie (avec une mention particulière concernant Mallarmé), Le bouddhisme theravada dans le drame wagnérien, Plotin et les principes de procession et de conversion dans Tristan et Isolde ou bien encore Parsifal, la pensée cathare en filigrane.

– Bernard REYDELLET
Bernard REYDELLET, ancien élève de l’École Normale Supérieure de Saint Cloud, reçut une solide formation scientifique qui lui permit d’enseigner la Physique en classes préparatoires aux grandes écoles au Lycée du Parc de Lyon pendant 35 années ; il reçut aussi une non moins solide formation wagnérienne au sein du Cercle Wagner de Lyon où il rentra, avec son épouse Laurence, dès sa formation en 1982, nouant ainsi une chaleureuse et fructueuse amitié avec Chantal et Henri PERRIER. Passionné de métaphysique et de spiritualité, il est l’auteur de nombreuses et diverses interventions sur cet aspect de l’Œuvre Wagnérienne.

– Luc ROGER a très tôt développé une passion pour l’opéra italien et français, l’intérêt puis la passion pour Wagner ne venant que par étapes, suivant d’ailleurs la chronologie wagnérienne de Lohengrin à Parsifal. Passionné par l’histoire du roi Louis II, il vit aujourd’hui en Bavière et partage son engouement pour ce beau pays, son roi de légende et le musicien de Bayreuth par le truchement de son blog Munichandco.

– Olivier SAUVAGE
Né en 1979 à Charleville-Mézières, Olivier Sauvage est docteur en Lettres modernes. Étudiant de licence passionné par les cours de Marie-Bernadette FANTIN-EPSTEIN portant sur le wagnérisme francophone, ses mémoires de maîtrise et de DEA, qui explorent les liens multiples entre musique et littérature, lui ont permis de conjuguer ses deux dilections dans un cadre universitaire comparatiste. Ses travaux de thèse, sous la direction de Marie-Thérèse MATHET, puis de Francis CLAUDON, portent sur le théâtre lyrique d’Émile Zola et l’opéra wagnérien. Il a par ailleurs assuré l’édition critique des Écrits sur la musique de Zola (Sandre, 2013, 508 pages, 2eéd. mise à jour en 2016) et a fait publier plusieurs articles sur le naturalisme, ou encore la question du mal dans les opéras de Wagner et les drames lyriques d’Alfred Bruneau et Zola. Olivier Sauvage écrit également sur la stylistique, la littérature Fin de Siècle et les questions posées par la traduction de textes littéraires. Il a en outre participé à plusieurs colloques internationaux (Paris, Tallinn, Helsinki) et intervient régulièrement dans le séminaire « Musique et littérature » animé par Nathalie VINCENT-ARNAUD et Frédéric SOUNAC à l’Université de Toulouse II-Jean-Jaurès.

– Agnès SOULEZ-LARIVIERE 
Agnès Soulez-Larivière est conteuse et auteure jeunesse. Elle prépare actuellement un livre sur la demeure de Richard Wagner à Meudon qui se visite sur rendez-vous et lors de conférences contées organisées pour le public scolaire notamment. (article : Richard  Wagner à Meudon, un voyage imaginaire)

ainsi que les aides de recherches ou travaux ponctuels de co-auteurs que nous tenons ici à remercier (Didier Cavallo, Stéphanie Barut,…) tout comme d’autres auteurs réguliers tels que Gilles LLAURENS  ou bien encore François MOLIN.

 

 

 

logo-avantsceneopera-large Jean-François BOUKOBZA (JFB) ; logo-avantsceneopera-large Chantal CAZAUX (CC) ; logo-avantsceneopera-large Christian MERLIN (CM)

 

 

Chef de projet web : Nicolas CRAPANNE (assisté de Stéphanie BARUT) – Réalisation : Jacques DANILO (PIXELCRÉATION)