MUSEE DES NIBELUNGEN, WORMS (ALLEMAGNE)

Lorsque Richard Wagner s’éteint en 1883, c’est tout un empire artistique et un royaume (celui de Bayreuth) qui menacent de s’écrouler. Conserver un temps comme une œuvre intouchable dans un mausolée, survivre à la disparition du compositeur … parfois même pour mieux y échapper : Cette section raconte l’histoire de l’aventure wagnérienne après la mort du compositeur jusqu’à aujourd’hui, des appropriations des plus douteuses aux créations contemporaines les plus intéressantes.

MUSEE DES NIBELUNGEN

WORMS (Allemagne)

LE MUSEE DES NIBELUNGEN DE WORMS
Le Musée des Nibelungen borde les remparts de la ville de Worms depuis 2001. Le Chant des Nibelungen y est mis en scène en faisant appel aux techniques multimédia des plus modernes, où petits et grands peuvent partir à l’aventure. Le Chant des Nibelungen est un des mythes les plus connus de la littérature mondiale, inscrit au Registre de la Mémoire du monde de l’UNESCO depuis 2009, mémoire dans laquelle s’inscrit également Richard Wagner. Car le Musée des Nibelungen de Worms possède l’extraordinaire particularité de mettre en parallèle et de nous conter trois histoires : celle, originelle, des Nibelungen, celle, du mythe transformé en saga par Wagner à travers sa Tétralogie, ainsi que, celle, toute aussi emblématique, de l’Allemagne qui, en son temps, s’appropria le mythe jusqu’à parfois dévoyer celui-ci de la pureté de son essence même.
Le Musée des Nibelungen n’est pas un musée dans le sens classique, qui collecte des vestiges et les présente. Avec son concept basé sur des médias modernes, le musée des Nibelungen s’intègre dans la longue tradition d’acculturation des Nibelungen. Il s’agit là vraiment d’une « œuvre des Nibelungen », qui informe sur le mythe pluriséculaire, l’interprète, passionne et provoque à travers son architecture futuriste.

Le Musée des Nibelungen est intégré entre deux tours pittoresques datant des murs d’enceinte du temps des Staufer, à travers lesquelles les visiteurs munis d’un guide multimédia se promènent. Ce rempart, qui au 12ème siècle enclavait et protégeait la ville puissante de Worms, pourrait être le lieu, où le poète inconnu vers l’année 1200 écrivit les 39 aventures (chapitres) de la chanson des Nibelungen.

L’entrée de Siegfried dans Worms et la querelle des reines devant la cathédrale sont deux, parmi de nombreuses, scènes qui se déroulent dans et autour de Worms. Sans oublier l’immersion du célèbre trésor des Nibelungen par Hagen dans le Rhin. De nombreuses personnes et événements décrits dans la chanson des Nibelungen sont un témoignage historique. Comme dans la chanson « poésie et vérité » se fondent l’un avec l’autre, le mythe et la réalité dans le musée des Nibelungen concluent une synthèse fascinante.

LA TOUR DE GUET

Dans la tour de guet, l’esprit du poète (récit par Mario Adorf) se rappelle de l’histoire changeante de la genèse du mythe des Nibelungen. Il nous raconte son histoire des Nibelungen et y porte un regard critique, sur ce que les autres, au fur et à mesure des siècles, en ont fait.

Au centre de la tour, un sceptre colossal est suspendu (aussi appelé Rütelin) qui symbolise la malédiction du trésor des Nibelungen. Il est doté de nombreuses copies de tableaux, gravures, d’affiches de propagande et photos de mise en scène d’opéra. En passant, le poète dénonce l’immense pouvoir de ces images et symboles, décrit leurs forces incitatives dans la « machinerie de la production des mythes » inexorable.

Aucune autre œuvre n’a marqué durablement la « machinerie du mythe des Nibelungen » avec des images, symboles et son, tel que le cycle d’opéra de Richard Wagner « l’anneau des Nibelungen ». Le musée des Nibelungen consacre donc un parcours dédié à cette œuvre, qui démarre dans la tour de guet par des impressions d’images et musicales.

Depuis la tour de guet le visiteur parvient au chemin de ronde de l’ancienne muraille et dans la tour d’écoute.

 

LE CHEMIN DE RONDE

Cette partie du mur d’enceinte, avec le portail du pêcheur encerclé par ses deux tours pittoresques, symbolise un fragment de 800 ans de complète transformation de la ville. Au Moyen-Âge, Worms était un centre politique important. Ici se tinrent de grandes sessions parlementaires, des diètes tout comme des décisions de portée historique importante.

Sur le chemin de ronde entre la tour de guet et la tour d’écoute le visiteur peut deviner l’importance et la taille d’antan de cette ville.

LA TOUR D’ÉCOUTE

La tour d’écoute est le bureau du poète inconnu. Ici il est totalement dans son élément, la langue. Les visiteurs prennent place sur des « trônes » en bois et entendent des passages de la chanson originale. Le poète nomme les sources de son œuvre et informe sur la littérature et les lecteurs de son époque. De plus, il évoque des collègues poètes connus comme Snorri Sturluson, qui écrivit la « Prosa-Edda » et le poète de Parzival Wolfram von Eschenbach.

Dans la partie supérieure de la tour, le visiteur peut s’attendre à une vue attrayante sur la ville des Nibelungen et un voyage imaginaire à travers le pays des Nibelungen, de l’Islande de Brünhild jusqu’à la Hongrie du roi Etzel.

L’extension dans la tour de guet de la porte du Musée pour accéder au mythe de l’anneau de Richard Wagner est actuellement en construction. L’ouverture de cette nouvelle visite est prévue à l’automne 2017.

De la tour d’écoute le visiteur passe par le chemin de ronde de la vieille enceinte pour accéder au laboratoire des mythes.

LE LABORATOIRE DES MYTHES

Celui qui souhaite voir et entendre encore plus, descend dans le laboratoire des mythes : la pièce multimédia du musée et s’immerge dans un monde sans fin de mythes, contes et légendes. De A comme Amazones passant par F comme fantaisie, J comme jeux de rôle jusqu’à Z comme Zombie, un pot-pourri de nombreux documentaires, court métrages invite le visiteur à s’attarder, se relaxer et admirer.

Avec « WORMS ANNO DOMINI 1298 », un jeu vidéo spécialement conçu pour le musée des Nibelungen, les petits et grands visiteurs parcourent une visite virtuelle du trésor. Déguisés en tant que Dame de la cour ou Chevalier vous découvrez le Worms médiéval, partant du lieu de pêche au bord du Rhin en passant par le rempart et la place du marché jusqu’à la cathédrale et l’évêché.

De plus, dans le laboratoire des mythes, tous les contenus de la promenade de la chanson des Nibelungen est accessible à tous. Les images du sceptre (Rütelin) et de la tour de guet furent à ce propos animés en 3D.

Par ailleurs, les guides touristiques et enseignants peuvent dans cette pièce multifonctionnelle présenter leurs propres contenus à travers le « terminal central » et se servir de matériel existant en image et son.

 

NIBELUNGENMUSEUM WORMS
Fischerpförtchen 10, 67547 Worms, Allemagne
Tel : +49 (0)62 41 8 53 – 41 20 (central) – Fax : +49 (0)62 41 8 53 – 41 29

HORAIRES D’OUVERTURE DU MUSEE :
du mardi au vendredi de 10h à 17h,
les samedi, dimanche et jours fériés de 10h à 18h,
Fermeture le lundi.

Site web : www.nibelungenmuseum.de
Email : 
nibelungenmuseum@worms.de

Vous souhaitez apporter des informations complémentaires et ainsi enrichir cet article, contactez-nous !

LE MUSEE VIRTUEL RICHARD WAGNER