SECTION V – ILS ONT CRÉE WAGNER ET LE MYTHE WAGNÉRIEN

Si Wagner défraya la chronique culturelle et musicale de son temps, s’il fut même un activiste révolutionnaire frappé d’exil et poursuivi par les forces de police même en dehors de son pays, et s’il fut enfin le Maître de Bayreuth célébré comme l’un des artistes majeurs de son époque, l’illustre compositeur n’en demeurait pas moins avant tout un homme fait de chair et de sang, animé de passions, avec un caractère parfois violent, parfois facétieux, et même parfois tendre…

Notre dernier portrait

Albert LAVIGNAC

(né le 21 janvier 1846 – décédé le 28 mai 1916)
Musicographe et pédagogue français

Alexandre Jean Albert Lavignac (plus connu sous le nom d’Albert Lavignac) fut en son temps l’un des musicologues et musicographes des plus réputés. Connu pour ses écrits théoriques – qui encore aujourd’hui font autorité et servent l’apprentissage de la musique et de la musicologie aux niveaux les plus expérimentés -, son nom est indissociable de celui de Richard Wagner qu’il découvrit au cours de la première édition du Festival de Bayreuth (1876) et dont il se fit l’un des chantres les plus enthousiastes et fins connaisseurs. (lire la suite…)

IV. Les acteurs de l’art wagnérien : Mezzo-sopranos

IV. Les acteurs de l’art wagnérien : Barytons

IV. Les acteurs de l’art wagnérien : Basses

IV. Les acteurs de l’art wagnérien : Metteurs en scène et chorégraphes

Ils ont mis en scène au Festival de Bayreuth